Retour au débutEnglish


Un peu d’histoire

Dave avec des feuillesDavid Carruthers a fondé la papeterie Saint-Armand en janvier 1979. Sur un coup de tête, il a quitté l’Association des Pâtes & Papiers Canadienne, parce qu’il en avait assez de la vie de bureau. Sa connaissance du marché lui disait que le papier fait main est techniquement avantageux pour certaines applications.

David vient d’une famille depuis longtemps associée à l’industrie papetière. Son grand-père, George Carruthers, était le propriétaire de la papeterie Interlake, en Ontario. Il est aussi l’auteur du livre « Paper­making », qui retrace Feuille à quatrel’histoire du premier siècle de l’industrie papetière au Canada, jusqu’en 1905. Le père de Davidétait un représentant des ventes pour la firme familiale et avait le don particulier de pouvoir vendre les rejets et surplus par plein wagons.

Le manque de financement et d’équipements adéquat ont rendu les débuts de David difficiles. Inondations, machinerie poussive, voisins hostiles n’ont pas aidé. Pourtant, dès le début, David a vendu et exporté sa production aussi loin et aussi vite que possible. Parmi les premiers clients : Steve Steinberg de New-York Central Art Supply et Ben Woolfitt’s de Toronto.

Le batteur de pulpeEn 1992, David a eu l’occasion d’acquérir au Connecticut une pile hollandaise d’une capacité de mille livres et une machine à papier Fourdrinier d’un centre de recherches en Ontario. L’achat de ces équipements a nécessité la recherche d’un espace pour les installer. Un quatrième déménagement de la papeterie s’est imposé.

La pile hollandaise est possiblement la seule machine de ce type installée durant Tirer une feuilleles cinquante dernières années. Un réveil se fait sur les berges du canal de Lachine, le berceau de l’industrie canadienne.

Cette expansion nous semblait nécessaire en raison de la menace des importations de papier au rabais. La rapidité et le volume de production sur machine nous a aidé à remplir des commandes plus importantes. Des projets de couvertures de rapport annuels, des papiers peint, des blocs de papier pour artistes et des emballages originaux.

La presse hydrauliqueÀ notre grande surprise, la diminution du volume des ventes du papier fait main ne s’est jamais matérialisée. Au contraire, nous avons dû augmenter notre production manuelle. Nos clients apprécient le fait de pouvoir communiquer directement avec leur manufacturier. Nous sommes faciles à rejoindre et pouvons réagir rapidement aux demandes de nos clients.

Nos produits.

Fin de la page